FESTIVAL 2016

!!! Avertissement : Cette année l’organisation et les horaires de projection changent, nous vous invitons à bien regarder les horaires sur le site internet, la grille horaire ou la plaquette, ainsi que d’éventuelles modifications en cours de Festival affichées au Cinéma les Arcades ou sur notre page Facebook Festival des Rencontres Cinématographiques !!!


Autour du Monde

Allemagne

JACK

1h43 – Réalisé par Edward Berger- Bande annonce

Jack, 10 ans, et son petit frère Manuel doivent se débrouiller seuls face à une mère immature, qui travaille le jour et fait la fête la nuit. Lorsqu’elle disparaît en laissant les enfants à la rue, Jack prend les choses en main et, accompagné de son petit frère, part à sa recherche. Fuyant l’intervention des services sociaux, ils déambulent la nuit dans un Berlin désert. Le récit prend alors l’allure d’un parcours d’obstacles, mais il met moins en relief le parcours initiatique des deux enfants que la cruelle immaturité des adultes qu’ils rencontrent sur leur chemin. Ce film sensible et féroce est aussi l’histoire de la belle relation fraternelle entre Jack et Manuel.

Projections les mercredi 9 mars à 10h15 et samedi 12 mars à 14h


Argentine

PAULINA

!Avant Première !

1h43- Réalisé par Santiago Mitre- Bande annonce

Le choix de Paulina questionne et renvoie à la solidité de nos propres engagements. On ne sort pas indemne de ce film rugueux, Grand Prix de la semaine de la critique 2015. Longtemps, on reste habité par cette jeune avocate brillante. Au lieu de poursuivre une carrière prometteuse et malgré l’opposition de ses proches, Paulina s’installe en tant qu’enseignante dans une région rurale d’Argentine, profondément marquée par l’injustice sociale. Victime d’une agression par une bande de jeunes dont certains sont ses élèves, fidèle à ses valeurs, la jeune femme trouve son salut en allant jusqu’au bout de ses convictions. Et même au-delà, au prix des siens que sa décision heurte et chavire.

Projection le dimanche 13 mars à 19h


LES NOUVEAUX SAUVAGES (RELATOS SALVAJES)

Interdit aux -12 ans

2h02- Réalisé par Damian Szifron - Bande annonce

Relatos Salvajes est un film à sketchs abordant tous les genres : thriller, comédie, romantisme et drame. Chaque histoire est indépendante des autres. Le fil conducteur est ce moment très particulier où tout être humain, poussé à bout, peut basculer dans une violence animale et perdre le contrôle. Une trahison amoureuse, une vengeance ou une injustice le pousse à traverser la frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Le cinéaste argentin s’amuse à filmer la bêtise humaine, l’absurde, la violence en recourant à l’humour trash rava­geur, forcément noir et politiquement incorrect. Premier film à sketchs présenté au Festival de Cannes depuis les Monty Pythons en 1983 et plus gros succès argentin, Relatos Salvajes est un film drôle, irrésistible et cathartique.

Projections les vendredi 11 mars à 14h et dimanche 13 mars à 21h15


Brésil

UNE SECONDE MERE

1h52 – Réalisé par Anna Muylaert- Bande annonce

Val, qui travaille avec dévouement pour une famille bourgeoise de Sao Paulo, est devenue une seconde mère pour le fils. Mais sa fille Jessica, abandonnée dans sa région d’origine, s’invite dans ce petit monde et va bousculer son équilibre. Tout est histoire de rôle, d’emploi, bref de réalités sociales occultées. On s’attache vite au personnage de cette femme généreuse, incarné par la grande Regina Casé, mais tous les autres portraits nous invitent à une réflexion sur ce paradoxe social très frappant au Brésil : ce sont les enfants les grands perdants, tant du côté des nounous que des patrons. Une œuvre chaleureuse et juste, une comédie douce-amère qui porte un regard acéré sur les rapports équivoques entre maîtres et domestiques.

Projection le dimanche 13 mars à 10h15


Colombie

LA TIERRA Y LA SOMBRA

1h37 – Réalisé par Cesar Augusto Acevedo - Bande Annonce

Austère premier film et magnifique opus en hommage aux vies sacrifiées au labeur, «La Tierra y la sombra» murmure, au rythme de l’agonie d’un ouvrier agricole, l’attachement à une terre et l’enracinement farouche. Après 17 ans d’absence, Alfonso, vieux paysan à la fière allure, revient vers les siens : sa femme abandonnée, sa belle-fille et son petit-fils qu’il ne connaît pas. Il veut être au chevet de son fils malade mais cherche aussi à retrouver sa place dans cette maison familiale, cernée par une immense plantation sucrière qui génère des pluies de cendres toxiques. La caméra exalte le temps exsangue et navigue entre ce monde rural meurtri et la ville opulente, dont on aperçoit au loin les lumières.

Projections le dimanche 13 mars à 10h15 et lundi 14 mars à 20h30 en présence de dominique CHANCEL et l’association TERRE et AVENIR


Danemark

A SECOND CHANCE

Interdit aux -12 ans

1h42 – Réalisé par Susanne Bier- Bande annonce

Andréas, un jeune inspecteur prometteur, gère son travail ainsi que les crises et les déboires de Simon, son coéquipier récemment divorcé. Quand il rentre chez lui, il a le bonheur de retrouver sa femme et leur nouveau-né. Un matin, Andréas et Simon sont appelés pour une violente dispute chez un couple de junkies. Ils découvrent sur place un nourrisson laissé pour compte, caché dans un placard .Cette dérangeante découverte choque ce jeune père qui rentre chez lui profondément bouleversé. Plus tard, confronté à l’impensable, Andréas prendra, seul, une décision au-delà de toute raison. Suzanne Bier signe là un film choc, poignant et dérangeant, liant drame intimiste et thriller tragique.

Projections les mercredi 9 mars à 21h et jeudi 10 mars à 16h30


Espagne

LA ISLA MINIMA

1h44 – Réalisé par Aberto Rodriguez - Bande annonce

Dans les méandres boueux du Guadalquivir, pendant une fête locale, deux adolescentes disparaissent. A l’aridité poisseuse de la nature et des conditions de vie répondent  les visages durs et fermés des habitants. Leur silence hostile rend très difficile l’enquête de deux policiers madrilènes. Pedro, jeune et idéaliste, et Juan, vieux roublard aux idées anciennes et porté sur la boisson, vont se heurter jusqu’à la remise en question de leurs propres croyances. Le réalisateur suit en leur compagnie des pistes tortueuses sans jamais s’embourber, bifurquant entre les hautes herbes et la moiteur asphyxiante des marais. Un film noir, mais passionnant et efficace.

Projections les jeudis 10 mars à 16h30 et mardi  15 mars à 10h15

Estonie

KERTU

Interdit aux -12 ans

1h38 – Réalisé par Ilmar Raag - Bande Annonce

Sur la petite île de Sareema, en Estonie, Kertu, 30 ans, considérée par tous comme la simplette du village, vit chez ses parents sous l’autorité d’un père despotique. Lors d’une fête de village, elle se rapproche de Villu, un homme à la dérive. Cette rencontre va bouleverser sa vie, mais aussi déchaîner l’intolérance de cette communauté insulaire repliée sur elle-même…Cette histoire d’amour entre un marginal alcoolique et une simple d’esprit est éclairée par le sourire lumineux d’Ursula Ratasepp, qui incarne avec grâce la métamorphose et l’opiniâtreté de Kertu. Une belle occasion de découvrir le nouveau cinéma estonien.

Projections les mercredi 9 mars à 21h15, dimanche 13 mars à 14h et mardi 15 mars à 10h45


Etats Unis

DOPE

1h45- Réalisé par Rick Famuyima - Bande annonce

Malcom, Diggy et Jib vouent une passion pour le Hip Hop des années 1990. Autant dire qu’ils diffèrent beaucoup des autres élèves du lycée d’un quartier chaud de Los Angeles. Constamment harcelé par les caïds du coin, Malcom, étudiant brillant rêve d’entrer à Havard. Avec ses amis il se rend à la soirée anniversaire d’un dealer car il veut y retrouver la jolie Nakia. Quand la police débarque, Malcom se retrouve bien malgré lui en possession d’un sac de drogue, une marchandise qui attire les convoitises….. Un trio pétillant, des situations irrésistibles, Dope est une œuvre en perpétuel mouvement. Une réussite qui a séduit le public de la Quinzaine 2015.

Projections le vendredi 11 mars à 10h15 et le samedi 12 mars à 16h


LES CHANSONS QUE MES FRERES M’ONT APPRISES

1h34 – Réalisé par Chloé Zhao - Bande Annonce

Pour réaliser ce film, Chloé Zhao, la jeune réalisatrice, a passé quatre ans à sillonner l’immense réserve indienne du Pine Ridge dans le Dakota du Sud où, depuis des générations, croupissent sans espoir les Sioux Lakota « ceux qui se dispersent »… C’est là que Johnny, à dix-sept ans, est tiraillé entre son désir d’échapper à cette immobilité lugubre, ce destin de petits boulots et de trafics minables, et son remords d’abandonner sa communauté et surtout sa jeune sœur qui l’adore. Ce parallèle entre la fin de l’enfance et l’agonie d’une culture fait toute la singularité de ce beau premier film, attachant et superbement interprété.

Projections le jeudi 10 mars à 10h15, le vendredi 11 mars à 20h30 et le mardi 15 mars à 14h


Ethiopie

DIFRET

1h39 – Réalisé par Zeresenay Mehari - Bande annonce

Inspiré d’une histoire vraie qui secoua l’Éthiopie en 1996, DIFRET raconte l’histoire d’une jeune éthiopienne de 14 ans, Hirut, kidnappée sur le chemin de l’école par un fermier de 29 ans voulant absolument l’épouser. L’enlèvement nuptial est une tradition ancestrale dans les campagnes d’Ethiopie. Violée, battue, la jeune fille réussit à s’échapper en tuant son agresseur. Accusée de meurtre par la police locale, elle risque la peine de mort, mais une jeune avocate, Meaza Ashenafi, pionnière du droit des femmes en Éthiopie, va tenter de défendre ses droits. DIFRET(qui signifie  « courage ») est un film sobre, efficace, où s’affrontent traditions et modernité. Il nous montre la lutte courageuse d’une jeune fille qui refuse de se plier à des coutumes inhumaines.

Projections le mercredi 9 mars à 10h15, le jeudi 10 mars à 18h45 et le samedi 12 mars à 16h30


France

MICROBE ET GASOIL

1h43 – Réalisé par Micel Gondry - Bande annonce

« Microbe », ado un peu à la marge, n’a qu’une passion, le dessin. L’arrivée de « Gasoil », dandy bricoleur fondu de mécanique, lui ouvre des horizons et le sort de sa solitude. A l’approche des vacances, ils construisent, avec des planches et un moteur de tondeuse, une inventive maison-voiture, et les voilà partis à l’aventure sans en avertir leurs parents. Michel Gondry a puisé dans ses souvenirs de jeunesse pour nous offrir ce récit d’élection mutuelle entre deux amis. Road-movie buissonnier, le film réalise un juste équilibre entre un réalisme délicat et une étrangeté qui ne l’est pas moins, entre une gravité légère et une douce fantaisie. Les deux jeunes acteurs sont épatants.

Projections le dimanche 13 mars à 16h15 et lundi 14 mars à 10h15


NI LE CIEL NI LA TERRE

1h40 – Réalisé par Clément Cogitore - Bande annonce

À l’approche du départ des troupes, le capitaine Bonassieu et sa section sont affectés à une mission de contrôle dans une vallée reculée du Wakhan, entre Afghanistan et Pakistan. Une nuit, des soldats commencent à disparaître mystérieusement… Le film mêle de façon magistrale les genres (film de guerre, film fantastique, méditation métaphysique) pour élaborer une fiction passionnante. Il y associe enjeux contemporains (la guerre postmoderne, le choc entre Occident et Orient) et réflexion sur la permanence du sacré (l’irreprésentable, le surnaturel, l’invisible). Il propose aussi des images nouvelles, obtenues par caméras nocturnes, qui transforment les personnages en silhouettes évanescentes et spectrales. Entre Apocalypse Now et Zero Dark Thirty, mais sous une forme intériorisée, le film s’impose comme une première œuvre ambitieuse, totalement accomplie.

Projections le mercredi 9 mars à 13h30 en présence de Gaël LABANTI, le samedi 12 mars à 20h30 et le lundi 14 mars à 10h15

Grande Bretagne

PRIDE

1h57 – Réalisé par Matthew Warchus - Bande Annonce

Eté 1984. Margaret Thatcher est au pouvoir et l’Union Nationale des Mineurs est en grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe de militants homos décide de collecter de l’argent pour aider les familles des mineurs grévistes. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Ils décident d’aller à la rencontre des mineurs et partent au fin fond du Pays de Galles. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose mais qui s’unissent pour défendre la même cause. On se laisse emporter par cette comédie sociale, émouvante et drôle, qui dégage une formidable énergie positive.

Projections le mardi 15 mars à 10h15, le  jeudi 10 mars à 14h en présence de Gaël LABANTI et le samedi 12 mars à 18h15


UNE BELLE FIN

1h27 – Réalisé par Alberto Pasolini - Bande annonce

John May, fonctionnaire municipal chargé de retrouver les proches des personnes seules décédées et de les accompagner jusqu’au tombeau, accomplit sa tâche avec beaucoup d’empathie. Menacé de licenciement, il lui reste un dernier cas, un certain Billy Stock dont il apprend qu’il habitait près de chez lui. Il rencontre les amis de beuverie de Billy et découvre qu’il a une fille. Il finit par la retrouver, et avec elle il entrevoit une nouvelle vie. Mais le sort en décide autrement. Alors que Billy est enterré, entouré de sa fille et de ses amis, John May part seul pour son dernier voyage, mais une belle surprise lui sera offerte. On se prend de sympathie pour cet anti-héros sensible et mélancolique qui retrouve vie en découvrant l’amour.

Projections les mercredi 9 mars à 10h45, vendredi 11 mars à 16h et lundi 14 mars à 16h30


Grèce

UN MONDE INSJUSTE

1h47 – Réalisé par Fillipos Tsitos

Sotiris est un policier qui a en charge des dossiers de petite délinquance. Il trompe la banalité de son quotidien par l’alcool et des petits gestes de solidarité. Il décide un jour d’agir selon sa propre conception de la justice…S’en suivront des situations rocambolesques. Un film touchant et parfois drôle sur fond de crise économique. Un univers qui peut rappeler celui d’Aki Kaurismaki par ses personnages généreux et débrouillards, par son humour pince sans-rire et ses dialogues minimalistes. Un excellent exemple du nouveau cinéma grec, reflétant la morale de la société contemporaine. Une œuvre originale, issue d’un pays dévasté, mais d’où les idées les plus inattendues peuvent surgir, donnant des films d’une grande valeur humaine.

Projections le  lundi 14 mars à 14h, le jeudi 10 mars à 10h15  et vendredi 11 mars à 21h15 en présence de Dominique CHANCEL


Iran

UNE FEMME IRANIENNE

1h42 – Réalisé par Negar Azarbayjani – Bande Annonce

Rana, une jeune femme voilée qui doit travailler pour sortir son mari de prison, prend en charge dans son taxi la riche et rebelle Adineh, qui lui révèle que son père a confisqué son passeport et qu’elle fuit un mariage arrangé. Les propos d’Adineh déstabilisent d’abord Rana qui ne comprend pas son problème. Mais quand Adineh lui révèle son lourd secret, elle finit par accepter de l’aider dans son projet. Bravant ragots et calomnies, elle l’accueille chez elle et lui procure les vêtements nécessaires pour fuir. Aidée aussi par son frère, la fugitive partira en Allemagne. Avec ces deux magnifiques portraits de femmes, la réalisatrice dépeint la condition féminine en Iran et traite un problème encore tabou, bien que légal. Un film passionnant.

Projections le samedi 12 mars à 10h15 et lundi 14 mars à 18h15


Israel

SELF MADE

1h29 – Réalisé par Shira Geffen – Bande Annonce

Point de départ de ce film hors normes, deux femmes, l’une Israélienne, Michal, artiste contemporaine influente et radicale, l’autre Nadine, une jeune ouvrière palestinienne malmenée dans une usine d’assemblage et entre elles, une soldate à un check  point. Deux femmes que tout oppose mais dont les destins croisés sont liés inextricablement comme ces deux territoires, ces deux peuples qui les habitent. Deux femmes ou deux facettes d’une même femme ? Shira Geffen pour son deuxième long métrage entretient la confusion et crée un univers burlesque et noir, poétique et déroutant. Il est question d’identités qui se superposent, de liberté de corps, de création et de procréation, d’endoctrinement mais aussi de porosité des frontières sur fond d’étrange permutation de vie.

Projection le dimanche 13 mars à 16h40 en présence de Xavier NATAF et le lundi 14 mars à 10h15


Italie

NOS ENFANTS

1h32 – Réalisé par Ivano de Matteo - Bande Annonce

Un avocat brillant et sans scrupules et son frère, pédiatre intègre et engagé, respectent le rite d’un dîner mensuel dans un restaurant chic en compagnie de leurs épouses. Ils sont loin d’imaginer que leur ados, accros de jeux vidéos, vont commettre à leur insu un acte grave et faire basculer leurs vies, leurs convictions, leurs certitudes et les projeter brutalement devant un énorme cas de conscience. Après la stupéfaction et les faux fuyants, jusqu’où iront-ils pour protéger leurs enfants ? Un film provocateur, qui rompt brutalement le charme discret de la famille bourgeoise contemporaine en faisant voler en éclats les apparences de son équilibre.

Projections le jeudi 10 mars à 13h45, le dimanche 13 mars à 18h30 et lundi 14 mars à 14h00


Kazakhstan

LE SOUFFLE

1h35 – Réalisé par Alexander Kott – Bande Annonce

1949 : isolés dans l’immensité de la steppe kazakhe vivent une jeune fille et son père. Deux jeunes garçons, un Russe lunaire et un vigoureux cavalier kazakh, semblent rivaliser pour gagner le cœur de la radieuse et muette adolescente. Pourtant, les absences et les activités opaques du père, les longs silences, la lenteur des gestes, les regards et les attitudes énigmatiques des personnages font planer comme une sourde menace sur leur devenir dans ces espaces balayés par le souffle des vents. Un film d’une grande beauté qui alterne les plans larges et lumineux des paysages et les cadrages serrés sur les visages muets et l’intérieur sombre des yourtes. Un récit qui nous tient en haleine jusqu’à la révélation brutale des dernières séquences.

Projections le vendredi 11 mars à 16h30, le samedi 12 mars à 10h15 et le lundi 14 mars à 16h15


Maroc

MUCH LOVED

Interdit aux -12 ans

1h48 – Réalisé par Nabil Ayouch – Bande Annonce

Interdit de diffusion au royaume chérifien, son réalisateur et son actrice principale agressés, «Much Loved» au réalisme sans concession, a suscité réprobation et rejets. La société marocaine corsetée dans ses traditions refuse ce miroir tendu qui reflète la misère et l’injustice sociale dans lesquelles le pays est plongé. Le scénario, fondé sur le témoignage de plus 250 prostituées, croque crûment un Marrakech actuel où Noha, Randa, Soukaina, Hilma et les autres vivent d’amours tarifées. Objets de désir offerts à un monde machiste, ces femmes solidaires, utilisées et repoussées par leurs propres familles qu’elles nourrissent et qui pourtant les condamnent, illuminent une réalité sociale hypocrite. En dépit de ce quotidien éprouvant, ces marginales gardent espoir, le regard tourné vers un horizon où mer et ciel se confondent.

Projections le jeudi 10 mars à 20h45 et le lundi 14 mars à 21h



Nouvelle Zélande

THE DARK HORSE – NOUVELLE ZELANDE

Film inédit

2h04 – Réalisé par James Napier Robertson – Bande Annonce

Genesis Potini, un ex champion d’échecs néo-zélandais charismatique et brillant, est atteint de troubles bipolaires. A sa sortie de clinique, il doit trouver un projet d’avenir pour lui et son neveu dont le destin se résume à devenir gangster comme son père. S’appuyant sur les valeurs authentiques de la culture Maori, il va devenir l’entraîneur d’un club d’échecs pour jeunes défavorisés du quartier.  Venu des contrées néo-zélandaises, ce long-métrage de James Napier Robertson repose sur une histoire vécue : c’est un récit basé sur le courage et la rédemption. Le constat de la dérive forcée du peuple maori en est la toile de fond. C’est ce qui fait sa force et son authenticité.

Projections le mercredi 9 mars à 18h30, le vendredi 11 mars à 16h20 et le mardi 14 mars à 14h



Palestine

DEGRADE

!!! AVANT PREMIERE !!!

1h24 – Réalisé par Tarzan et Arab Nasser – Bande Annonce

Dédié à leur mère, ce film des Frères Nasser qui rend hommage aux femmes de Palestine dénonce les guerres intestines au sein de la communauté tout autant que l’enfermement subi par les Gazaouis. La scène se déroule dans un salon de coiffure où se côtoient 13 clientes qui s’affrontent et se réconcilient dans de grands éclats de rire et de moqueries. De ce huis clos angoissant et drôle où parviennent les bruits des combats, se dessine la vie quotidienne de ces Palestiniennes courageuses et diverses. Une avocate aigrie, une employée amoureuse, une future mariée avec mère et belle-mère, une femme enceinte ou une pieuse quinquagénaire tentent de survivre à la violence des hommes et au joug des fondamentalistes. Des femmes solidaires face à la peur de ce monde chaotique.

Projection le jeudi 10 mars à 18h30


Russie

LES NUITS BLANCHES DU FACTEUR

1h41 – Réalisé par Andrei Konchalovski – Bande Annonce

Pour les riverains du lac Kenozero, le facteur Lyokha et son bateau sont les seuls liens avec le monde extérieur. Chaque jour, il apporte à cette communauté isolée les moyens de sa subsistance et recueille les confidences de ces êtres marginalisés. Un matin, il constate le vol du moteur de son bateau. Et voilà qu’Irina, la femme dont il est amoureux, part travailler à la ville. Désemparé, Lyokha décide de changer de vie…Tourné avec des comédiens amateurs, ce film est une chronique où l’imaginaire côtoie les soucis des petites gens. Attentif au quotidien des villageois et à la beauté des paysages, Kontchalowski filme une Russie éternelle, où les êtres humains, tels des hôtes de passage, semblent s’effacer pour rendre à la nature sa pureté et son mystère.

Projections le mercredi 9 mars à 14h et le lundi 14 mars à 18h30


Suède

SNOW THERAPY

1h58 – Réalisé par Ruben Ostlund – Bande Annonce

Une famille aisée aux sports d’hiver en Savoie. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques.Mais le deuxième jour des vacances, une avalanche, déclenchée volontairement, va provoquer un cataclysme. Il n’y a pourtant aucun dommage visible, mais le noyau familial va lentement exploser sous nos yeux. La réaction inattendue de Tomas va ébranler leurs certitudes et les amener tous à réévaluer leurs rôles. Un point d’interrogation plane au dessus du père en particulier. La tension monte, perceptible dans les silences et les déplacements des corps dans le cadre. Au fur et à mesure que la neige s’épaissit, le père devra sortir de la brume et reprendre sa place dans la cellule familiale. C’est implacable, et glaçant comme la neige.

Projections le jeudi 10 mars à 10h15, vendredi 11 mars à 18h et dimanche 13 mars à 13h30



Suisse

LA VANITE

1h15 – Réalisé par Lionel Baier – Bande Annonce

David Miller architecte cynique ,désabusé et malade , vient en Suisse pour mettre fin à sa vie. Il rencontre Espéranza ,veuve qui aime la vie et qui officie pour une association d’aide aux suicides .Le duo s’associe à un gigolo soviétique qui servira de témoin et qui lui ,aime l’amour. David entamera son ultime nuit ou rien ne se passera comme il l’avait planifié. La mort est un prétexte pour parler de la circulation des désirs et du contentement d’être en vie ensemble , une anti vanité en quelque sorte …

Projections le jeudi 10 mars à 20h45 en présence du co-scénariste Julien BOUISSOUXet samedi 12 mars à 10h15


République Tchèque

SUR LA LIGNE

1h40 – Réalisé par Andrea Sedlackova – Bande Annonce

1984 : Sprinteuse dans l’équipe nationale tchèque, Anna s’entraîne pour les J.O. de Los Angeles sous l’œil attentif de sa mère, ancienne sportive de haut niveau, qui espère ainsi la faire passer à l’ouest. Pour optimiser ses performances, Anna reçoit des injections qu’elle croit être de simples vitamines…Pas de mélo ni de sentimentalisme dans cette recréation des années noires de son pays. Andréa Sedlàcokvà préfère nous offrir un tableau rigoureux de la Tchécoslovaquie des années 80 : l’entraînement quasi militaire des sportifs dans des décors lugubres, l’omniprésence du Parti, l’atmosphère pesante et la délation. Un film efficace et fort sur la détresse silencieuse de toute une génération.

Projections le mercredi 9 mars à 19h et vendredi 11 mars à 10h15



Turquie

MUSTANG

1h37 – Réalisé par Deniz Gamse Ergüven – Bande Annonce

Dans un village reculé de Turquie, au bord de la Mer Noire, Lale et ses quatre sœurs, orphelines élevées par leur oncle et leur grand-mère, fêtent, avec quelques garçons, la fin de l’année scolaire. Leurs joyeux ébats aquatiques sont jugés obscènes par leur famille qui les contraint alors à une vie recluse et servile dans la perspective de mariages arrangés. C’est sans compter sur l’énergie vitale des jeunes filles qui engagent contre leurs geôliers un combat sans merci, quotidien, multiforme et passionné. Leur soif de vivre, la fougue de leur jeunesse, l’éveil de leur sensualité, leur désir de liberté, leur courage et leur insoumission viendront-ils à bout de la répression féroce et obscurantiste menée par leur tuteur ?

Projections le vendredi 11 mars à 14h, dimanche 13 mars à 21h et lundi 14 mars à 14h


COURTS – METRAGES

Projection le dimanche 13 mars à 19h


Des Millions de Larmes de Nathalie BEDER

France – 22 mn

Le film raconte la rencontre entre un vieux monsieur et une jeune marginale….

Terremère de Aliou SOW

Sénégal – 32 mn

Pour respecter le voeu de son frère, Abdoulaye a décidé de transporter sa dépouille de sa banlieue parisienne en Mauritanie. Accompagné de trois amis, il doit affronter les dangers et les traditions contraignantes de ce pays inconnu.

Silence Mujo de Ursula MEIER

France-Suisse-Bosnie – 11 mn

A la recherche d’un ballon de foot lors d’un match à Sarajevo, le jeune Mujo prend son temps au royaume des morts…

Peregon de Ruslan AKUN

Kirghizistan – 23 mn

En l’absence de leur père, deux enfants doivent s’occuper seuls du bétail familial dans les magnifiques paysages de montagne steppiques d’Asie centrale.

Mon pote de Jurundar RAGNARSSON

Islande – 14 mn

Deux vieux copains voient leurs habitudes bouleversées lorsqu’une gracieuse inconnue s’invite dans leur jacuzzi…


Un monde à voir

Du 28 au 4 avril 2017