Invités Débats

Marie-Sophie CHAMBON



Sortie de La Fémis en scénario il y a 4 ans, Marie-Sophie y a rencontré Leyla Bouzid dont elle a co-écrit le 1er long-métrage, A peine j’ouvre les yeux, sorti le 23 décembre dernier, récompensé d’une vingtaine de prix en festivals. Elle écrit également pour la télé, notamment sur une série courte, Objectivement, diffusée sur Arte. Elle a aussi réalisé un 1er court-métrage, Princesse, diffusé dans une trentaine de festivals. Elle sera présente le Vendredi 12 Mars pour nous parler de ce beau film tunisien mais aussi du métier de co-scénariste et de l’écriture d’un film.


Flonja KHODELI


Flonja Kodheli est née à Tirana, en Albanie. En 1993, sa famille fuit l’Albanie pour la Belgique où elle s’installe à Bruxelles. Après une formation musicale au Conservatoire de Mons, elle s’intéresse au jeu de comédien et participe à plusieurs ateliers et formations notamment à Paris. Parallèlement, Flonja compose pour des courts métrages ou des documentaires. En 2012, elle entame une carrière d’actrice. En février 2015, elle sera en compétition au Festival de Berlin, pour son rôle dans « Vergine Giurata », premier long métrage de Laura Bispuri dans lequel, elle partage l’affiche avec Alba Rohrwacher.


Anne GRANGE


Anne Grange – productrice Tout d’abord chercheur en sciences cognitives à l’Ircam et à Paris X où elle enseigne la musique, elle gardera celle-ci au cœur de ses travaux. Elle est l’auteur de deux documentaires musicaux pour Arte, Écoute (1992) et Kaija Saariaho ou l’Amour de loin (2001). Après avoir été productrice de concerts, elle travaille à partir de 1997 sur divers films documentaires et de fiction, comme en multimédia, et dirige un festival de films musicaux, Cinésong. Elle débute en tant que productrice en 2008, produisant notamment les fictions musicales de Nicolas Engel, dont La copie de Coralie, primé au Festival de Cannes 2008. Elle viendra nous présenter son dernier long métrage produit, No Land’s Song,en avant-première.


Julien BOUISSOUX



Julien Bouissoux est un écrivain et scénariste franco-suisse. Il est l’auteur de plusieurs romans et son dernier livre « Une autre vie parfaite » a reçu le Prix Boccace de la Nouvelle 2015. Il a co-écrit le scénario de la Vanité avec le réalisateur Lionel Baier. Il s’agit de leur deuxième collaboration portée à l’écran après « LES GRANDES ONDES ».


Francesca ROSATI


Francesca Rosati Freeman, auteure, formatrice et réalisatrice écrit et publie en 2010 « Benvenuti nel paese delle donne », (XL Edizioni, Roma,) traduit et publié en France en 2015 sous le titre :   »Sur le rives du lac Mère ». Depuis une dizaine d’années, elle observe, interviewe, photographie et filme la population locale du pays des Moso où elle a séjourné à plusieurs reprises. En 2014 elle réalise le film-documentaire « Nu Guo. Au nom de la Mère » avec Pio d’Emilia.


Bernard BELLEFROID


Né à Liège en 1978, Bernard Bellefroid étudie d’abord la communication avant d’entrer en section Réalisation dans la prestigieuse école de cinéma belge l’INSAS. Sorti en 2003 et élu Lauréat de la Fondation Belge de la Vocation, il se lance dans la réalisation d’un film documentaire portant sur le génocide rwandais, « Rwanda, les collines parlent ». Vient ensuite en 2009 son premier long-métrage, LA REGATE, lauréat de la Fondation Beaumarchais, puis Prix du Public au Festival Premiers Plans d’Angers, ainsi que Prix du Jury Junior et Prix du Public au Festival International du Film Francophone de Namur. Le festival a choisi de lui attribuer un coup de cœur en présentant ses 2 longs métrages La Régate et Melody.


Dominique CHANSEL


C’est un véritable ami de nos Rencontres qui revient chaque année pour nous présenter des films rares, méconnus, oubliés. Il a choisi cette année de nous présenter un film grec inédit Un monde injuste. Ce sera l’occasion de débattre autour du cinéma grec contemporain sur fond de crise. Il sera également présent lors des projections du film colombien La terre et l’ombre, c’est un pays qu’il connaît bien et ce film qui a obtenu la Caméra d’Or à Cannes 2015 en révèle un aspect âpre et méconnu. Un immense Merci à Dominique Chansel pour sa fidélité et son soutien à notre festival !


Xavier NATAF


On peut considérer Xavier Nataf, directeur de Judaïciné et du Fonds social juif unifié comme un ami précieux des Rencontres. Sa fine connaissance de ce jeune cinéma israélien qui  émerge depuis une quinzaine d’année sur la scène internationale et sa compréhension des enjeux complexes d’une société juive en perpétuel mouvement, éclairent les débats d’après projection d’un regard passionné et argumenté. Il faut avouer que ce cinéma ne s’interdit ni les sujets polémiques, ni les problématiques sociétales. Il joue, tout à la fois, sur l’intelligence, le verbe, l’humour et l’absurde et s’impose par sa qualité et sa modernité décomplexée. Cette année encore, nous comptons sur Xavier Nataf, producteur radio et interviewer hors pair à ses heures, pour décrypter les ressorts de  « Self Made » et animer les débats à l’issue de la séance du dimanche 13 mars programmée à 16H30.


Gaël LABANTI


Gaël Labanti exerce le poste de chargé de mission cinéma et audiovisuel à la MJC d’Annonay. Il est le directeur artistique du Festival International du Premier Film d’Annonay depuis septembre 2003. Créé en 1984, le Festival International du Premier Film d’Annonay et Pays Annonéen s’est au fil des ans, solidement implanté dans la vie culturelle locale et s’est affirmé comme l’une des plus importantes manifestations cinématographiques de la Région Rhône-Alpes. La compétition est le cœur du festival et a pour ambition de présenter des premiers films de jeunes créateurs issus du monde entier. Il sera avec nous le Mercredi 9 et le Jeudi 10 Mars pour nous présenter 2 premiers films Pride et Ni le ciel ni la terre et animer le Quizz.


Bastian MEIRESONNE

Bastian Meiresonne est depuis une douzaine d’années spécialiste du cinéma asiatique. Rédacteur de presse et auteur, il a cosigné une dizaine d’ouvrages, dont Le dictionnaire du cinéma asiatique et Imamura Shohei –Evaporation d’une réalité. Il est également programmateur pour plusieurs festivals de cinéma, dont le Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul, le Festival Black Movie à Genève et le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel. Il a réalisé un premier documentaire Garuda Power – L’esprit du cinéma d’action indonésien sélectionné dans plus d’une vingtaine de festivals internationaux et tourne actuellement un second, dédié aux westerns thaïlandais. Il prépare activement son premier long-métrage de fiction d’après une idée originale du réalisateur Sono Sion. Il accompagnera les films de notre sélection asiatique tout au long de la semaine.




Un monde à voir

Du 28 au 4 avril 2017