Films : Un monde qui se respire

ALLEMAGNE

PHOENIX

De Christian Petzold-2014-1h38-VO avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld

Festival de San Sebastian : Prix Fipresci. Festival du cinéma allemand de Paris : Prix du pub

Juin 1945, dans un Berlin en ruines, Nelly, une ancienne chanteuse, revient défigurée du camp où toute sa famille a été déportée en raison de sa judaïté. Une opération de reconstruction faciale lui laisse un nouveau visage à la fois familier et irrémédiablement étranger tout comme Berlin, son passé, son avenir. Le flottement éprouvé autour de cette nouvelle identité est accentué par un doute terrible à propos de son mari Johnny : serait-il d’une manière ou d’une autre à l’origine de son arrestation ?

Un mélodrame puissant, poignant et dérangeant où il est question d’amour fou, de trahison, d’identité perdue mais aussi, quelque part, d’espoir et de renaissance. Une nouvelle fois Christian Petzold, magnifie le jeu de son actrice, Nina Hoss, interprète de Barbara.

Filmographie : Yella (2007)-Barbara (2012)

Séances les 29 mars à 19h et 4 avril à 10h15

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

AUSTRALIE

ALEX ET EVE

De Peter Andrikidis-2015-1h32-VO avec Richard Bracatisano, Andrea Demetriade

Inédit.Comédie

Alex est un charmant instituteur trentenaire, timide, d’origine grecque orthodoxe, que sa famille traditionnelle voudrait voir marié. Eve est une belle avocate, dynamique, de famille libanaise, dont le mariage est arrangé de longue date avec un australien de confession musulmane. Mais à Sydney, dans la grande ville, Alex et Eve vont se rencontrer et tomber amoureux…Après les premiers moments solaires à deux, loin de tous, loin des contraintes et obligations sociales, vient le jour des questions liées à leur milieu culturel.

Vont- ils réussir à dépasser les préjugés de leur communauté respective et à vaincre les obstacles par amour ? Comédie légère sur la difficulté de s’affranchir du poids des traditions.

Filmographie : Mary Bryant( 2005)-Le diplomate (2008)

Séances les 31 mars à 19h15 et 4 avril à 10h30

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

AUSTRALIE

TOUCH

De Christopher Houghton-2014-1h30-VO-Thriller avec Leeanna Walsman, Matt Day

Inédit

L’histoire débute comme une enquête : après l’agression d’un homme, une jeune femme accompagnée de sa fille, s’enfuit à bord de son véhicule et se réfugie dans un motel perdu d’un village du bush. Pourquoi la recherche- t-on ? Pourquoi s’isoler dans ces terres inconnues ?

Le mystère est entier et la tension à son comble. La caméra scrute ses gestes, ses peurs et ses errements tout en esquissant quelques clefs de compréhension par des flash-backs qui montrent une vie antérieure heureuse et pleine. Mais la vérité semble ailleurs. Plus dense. Christopher Houghton signe une touchante et délicate approche d’une réalité inacceptable, au moment où la vie bascule, en filmant son interprète au plus près de sa peau et de son âme en déroute.

Filmographie : Dawn (2015)

Séances les 31 mars et 2 avril à 19h


BRESIL

AQUARIUS

De Kleber Mendonça Filho- 2016-2h25-VO avec Sonia Braga, Maeve Jinkings

Fenix Films Award : meilleure direction et meilleure actrice

Prix du jury et d’interprétation féminine pour Sonia Braga au festival de Biarritz Amériques latines 2016.

L’ Aquarius est un coquet immeuble centenaire, idéalement situé sur la baie de Récife, mais déserté par ses habitants car il doit être détruit : rentabilité oblige ! Ultime occupante, Clara, amazone sexagénaire aux longs cheveux noirs, ancienne critique musicale, s’accroche à ce cadre, à ses souvenirs, à son quartier et refuse farouchement de vendre son appartement à un promoteur immobilier sans scrupule qui n’hésite devant aucune sorte de harcèlement…

Mais au delà de ce portrait de femme forte, remarquablement interprétée par Sonia Braga, au-delà de ce bras de fer qui tourne au thriller, au-delà même d’une exploration poétique de la « survivance », Mendonça Filho, réalisateur Des bruits de Récife, grâce à la puissance de sa mise en scène, propose une vision allégorique du Brésil et de ses mutations. Une œuvre saisissante.

Filmographie : Les bruits du Récife (2012°).

Séances les 30 mars à 20h30 et 2 avril à 9h45

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


LE PROFESSEUR DE VIOLON

De Sergio Machado -2016-1h48-VO avec Lazaro Ramos, Elzio, Vieira, Fernanda de Freitas, Sandra Corveloni, Kaique de Jesus

Prix de la Jeunesse, Festival de Cannes 2016

Issu d’une famille modeste, Laerte est un musicien virtuose mais, dévoré par le trac, il n’arrive pas à intégrer l’orchestre philarmonique de Sao Paolo où il rêve d’entrer. Il accepte alors d’enseigner la musique à des adolescents, confrontés à une misère qui semble les condamner à la délinquance, dans la plus grande favela de la ville. Dans cet univers hostile et agressif, il finit grâce à son sens de l’humour, à force d’opiniâtreté et de discipline, à tisser des liens avec ses élèves, à leur transmettre sa passion et à déceler chez eux des talents cachés. En changeant la vie de ses élèves, il change aussi la sienne.

Ce film, accompagné d’une très belle bande-son, servi par des images particulièrement réussies et pleines d’espoir, montre la musique comme vecteur d’intégration sociale. Tiré d’une histoire vraie.

Filmographie : Cidade baixa (2005)-The two deaths of Quincas (2010)

Séances les 30 mars à 16h15, les 1er et 4 avril à 14h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


CANADA

MEAN DREAMS

De Nathan Morlando-2017-1h40-VO avec Sophie Nélisse, Josh Wiggins, Bill Paxton

Avant-Première

5 nominations à la quinzaine des réalisateurs 2016 et 5 nominations au festival de cinéma américain de Deauville 2016

Lorsque Jonas, 15 ans, fils de fermiers dépressifs, voit arriver sa nouvelle voisine, Casey, du même âge, vivant seule avec son père, il en tombe immédiatement amoureux. Mais Jonas va vite découvrir la part sombre de Casey, son père, shérif adjoint, alcoolique et violent. Les deux adolescents vont être brutalement projetés, malgré eux, du monde de l’enfance à celui des adultes et de l’inconnu. Romance noire. Thriller haletant et oppressant. Road movie sous forme de course poursuite où les paysages canadiens, d’une grande beauté, sont un personnage à part entière. Le réalisateur, Nathan Morlando, voulait un film « minimal et inquiétant, rural au maximum, doté d’une tension incandescente. Une parabole d’amour puissante et provocatrice. ».

Filmographie : Edwin Boyd (2011)

Séance le 1er avril à 21h15

Pour visionner un extrait : cliquez ici

CHILI

POESIA SIN FIN

De Alejandro Jodorowsky-2016-2h10-VO avec Adan et Brontis Jororowsky, Pamela Flores.

Portraits de Santiago, la capitale du Chili, baignée dans l’effervescence des années 40 et 50 et du jeune Alejandrito Jodorowski qui, contre la volonté de sa famille catholique traditionnelle et réactionnaire, décide de devenir poète. Il plonge, et nous avec, dans le cœur de la bohême intellectuelle et artistique de l’époque, fantasque et terriblement novatrice, berceau des futurs maîtres de la littérature moderne d’Amérique Latine. Immergé dans cet univers d’expérimentation poétique, le spectateur perçoit avec délectation la dimension symbolique, philosophique et ésotérique de la future œuvre anticonformiste de Jodorowsky.

C’est fou, sensuel, authentique, déroutant. A 87 ans, l’artiste nous bouscule encore avec facéties, interroge et modifie notre manière de penser l’Art. Se laisser envahir et porter sans tabous ni résistance par cette vague d’émotions et de situations surréalistes.

Filmographie : Santa sangre (1989)-Le voleur d’arc en ciel (1990)-La danza de la realidad (2013)

Séances les 29 mars à 21h et le 1er avril à 10h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


COLOMBIE

ALIAS MARIA

De  Jose Luis Rugeles-2015- 1h40-VO avec Karen Torres, Carlos Clavijo

Maria, une jeune fille de 13 ans, enrôlée de force dans la guérilla, est chargée de mener le bébé de la femme du commandant dans un village éloigné. Alors que les grossesses sont interdites, Maria, elle-même enceinte d’un officier, refuse d’avorter. Nous la suivons, avec un compagnon d’armes à la fois protecteur et acquis à la cause, dans son parcours chaotique et dangereux à travers la jungle et les combats occasionnels. Avec le personnage de Maria, le réalisateur dépeint ce que vivent les enfants-soldats, souvent abusés et violentés, premières victimes des guerres civiles.
Il s’attache à une belle figure de jeune fille, bien décidée à vivre sa vie avec son enfant, dans ce monde de violence. Un film très attachant.


Filmographie : El dragon del comodo (2007)-Garcia (2010)


Séances les 29 mars à 10h15, 30 mars à 16h15 et 2 avril à 21h,

Présence de Dominique Chansel les 29 et 30 mars

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


L’ETREINTE DU SERPENT

De Ciro Guerra-2016-2h05-VO avec Nibbio Torres, Antonio Bolivar, Jan Bijvoet, Brionne Davis

En noir et blanc

Prix Ariel du meilleur film latino-américain

En 1950, un biologiste américain se rend en Amazonie colombienne sur les traces d’un ethnologue allemand disparu quarante ans plus tôt. Tout comme ce dernier, il demande à Karamakate, un puissant chaman de le guider dans sa quête d’une fleur sacrée et rare : la yakruna. Ce film en noir et blanc, inspiré par les premiers récits d’explorateurs occidentaux, est une immersion dans la forêt amazonienne, une aventure le long du fleuve amazone où le passé, le présent, le futur se confondent. Karamakate raconte aussi comment dans ces lieux reculés la civilisation occidentale vient bouleverser avec violence l’équilibre des autochtones.

Pour son troisième long métrage, Cirro Guerra livre un film à la fois envoûtant, divertissant et poétique dans lequel on se laisse totalement emporter.

Filmographie : L’ombre de Bogota (2004)- Les Voyages du Vent (2009)

Séances les 1er avril  et 4 avril à 10h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

CROATIE

SOLEIL DE PLOMB

De Dalibor Matanic -2016-2h03-VO avec Tihana Lazovic, Goran Markovic

Prix du jury « Un Certain Regard » Cannes 2016

Au bord d’un lac ensoleillé des Balkans, deux jeunes amants se retrouvent : l’un est croate, l’autre serbe. Scène charmante mais qui tourne au drame : on est en 1991, le conflit s’amorce. On retrouvera deux fois le même couple à 10 ans d’intervalle en 2001, juste après la guerre, puis en 2011. Mêmes acteurs, mais des identités, des contextes, et des décors différents. Ce film à sketches du réalisateur croate Dalibor Matanic est un bijou de par sa construction et son écriture.

« Soleil de plomb » offre tout un jeu de correspondances, et d’échos, entre ces trois histoires d’amour inscrites dans ce moment tragique de l’Histoire des Balkans et qui nous font ressentir particulièrement l’absurdité de ce conflit.

Filmographie : 100 minutes glory (2004)-Fine dead girls(2002)

Séances les 31 mars à 10h et 3 avril à 18h30

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

CUBA

CHALA , UNE ENFANCE CUBAINE

D’Ernesto Daranas – 2016-1h48-VO avec Armando Valdes, Alina Rodriguez, Sylvia Aguila

Meilleur film et Meilleur Acteur (Armando Valdés) – Festival de cinéma latino-américain de La Havane

Meilleur film – Festival international de Bogota

Prix du Public, Meilleure Actrice (Alina Rodríguez), Meilleur Film, Meilleur réalisateur – Festival de Malaga

Chala est un enfant de 11 ans qui vit dans les quartiers défavorisés de La Havane à Cuba avec une mère alcoolique et toxicomane qui le néglige. C’est un garçon insolent, agressif, une graine de délinquant qui tente, surtout, de survivre. Il va trouver le soutien de la dévouée Carmela, son institutrice et de Yéni, son amoureuse. Nul doute que le spectateur soit touché par le jeune Chala, livré à lui-même, tentant de s’assumer trop tôt comme un adulte, et par son enseignante à l’ancienne, inébranlable dans sa volonté de protéger « ses » enfants.

Ernesto Daranas soulève les graves problèmes qu’affronte actuellement Cuba, éducatifs, économiques et démocratiques mais il exprime également son amour pour son pays et les gens qui y habitent. Film sensible, émouvant et profondément humain.

Filmographie : Los dioses rotos (2008)

Séances les 30 mars à 14h, 31 mars à 16h30et 4 avril à 10h15

Présence de Dominique Chansel pour la projection du 31 mars

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

VIVA

De Paddy Breatnach-2015-1H40-VO avec Jorge PERUGORRIA Luis Alberto GARCIA Hector Medina VALDES

Prix du public au festival 2016 Friendly de Rouen

Prix du public au festival international de Dublin

A La Havane, dans un cabaret où chantent des travestis, un jeune homme se présente. Son rêve est de monter sur scène. Viva sera son nom. Le premier soir il se fait frapper par un spectateur : c’est son père. Nous allons suivre, tout au long du film, les rapports du fils et du père, empreints de dureté mais aussi d’affection et ceux de Viva avec Mama, un travesti magnifique de chaleur humaine, qu’il voudrait imiter. On ne peut pas ne pas être touché par ces hommes travestis qui chantent leur douleur, leurs amours, leurs espoirs, avec tant de passion. Leur quotidien est souvent misérable, mais sur scène, ils existent, c’est leur vie et ils nous émeuvent. Un beau moment d’humanité chaleureuse à ne pas manquer !

Filmographie : Ailsa (1994)- Coup de peigne (2000)-Shrooms (2008)

Séances les 31 mars à 20h45  et 3 avril à 19h

Présence de Dominique Chansel pour la projection du 31 mars

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

EGYPTE

CLASH

De Mohamed Diab -2016-1h37-VO avec Nelly Karim, Hani Adel, El Sebahi Mohamed, Alef Amar, Mohamed Tarek

Tanit d’argent, prix du meilleur montage et de la meilleure image du festival du Film franco-arabe de Noisy le Sec

Film d’ouverture « Un certain regard » à Cannes 2016

LE CAIRE. 3 juillet 2013 : le Président Mohamed Morsi, membre des Frères musulmans élu démocratiquement, est renversé par l’armée égyptienne au lendemain d’une manifestation massive d’opposants à la confrérie au pouvoir. Ses partisans descendent alors dans la rue et exigent le retour de leur président. La police et l’armée sont appelées à rétablir l’ordre. Clash, entièrement tourné à l’intérieur d’un fourgon cellulaire où sont entassés brutalement des hommes de tous âges et d’opinions divergentes, une mère de famille, une jeune fille voilée et un journaliste américano-égyptien qui se jaugent et s’invectivent, nous entraîne dans un voyage brutal et chaotique à travers la ville en insurrection. Il nous fait partager les angoisses personnelles et collectives et la solidarité occasionnelle des passagers…

Un film efficace, virtuose… et métaphorique.

Filmographie : Les femmes du bus 678 (2010)-El Gezira (2014)

Séances les 30 mars à 10h, 31 mars à 20h45 et 2 avril à 14h

Présence de Dominique Chansel pour la projection du 30 mars

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


ESPAGNE

L’OLIVIER

D’Icìar Bollain -2016-1h40-VO avec Anna Castillo (Alma), Javier Gutierrez, María Romero, Pep Ambrós, Miguel Angel Aladren

Film à voir en famille en partenariat avec le Festival Terre d’Avenir

En Espagne, Alma reprend l’exploitation agricole familiale. Son grand-père ne se remet pas de la perte d’un olivier millénaire, vendu par ses fils inquiets face aux difficultés économiques. Pour lui redonner goût à la vie, la jeune fille entraîne cousins, oncle et amis dans une équipée rocambolesque à travers l’Europe à la recherche de l’olivier. Ce film entre fable écolo et combat politique, nous éclaire sur notre monde actuel : l’olivier, arbre de paix, représente aussi les valeurs familiales ancestrales du travail.

Cette parabole trouve un équilibre entre gravité et légèreté tout en défendant les valeurs de courage et de solidarité qui nous permettent de survivre dans des combats qui semblent perdus d’avance.

Filmographie :  Mataharis (2008)  Même la pluie(2011) -Katmandou, un miroir dans Le ciel (2012)

Séance le 30 mars à 19h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

TRUMAN

De Cesc Gay-2016-1h48-VO avec Ricardo Darin, Javier Cámara, Dolores Fonzi

Prix : 5 Goyas (meilleur film – meilleur scénario – meilleur réalisateur – meilleur acteur pour Ricardo Darin et meilleur second rôle pour Javier Cámara)

Prix d’interprétation pour Ricardo Darin et Javier Cámara au Festival de San Sebastian

Quittant le froid canadien pour la douceur madrilène, Tomas vient rendre visite à Julian, un ami de longue date, qui est atteint d’un cancer en phase terminale. Entre eux, dans ce moment éprouvant, va se vivre l’ultime rencontre, qui mettra en exergue leur sincère amitié. Mais, à la mort de Julian, qu’adviendra-t-il de Truman, son fidèle compagnon ? Sur un ton mêlant drôlerie, mélancolie et pudeur, ce film touche par la sincérité de son propos et questionne chacun sur son attitude face à la mort. Cesc Gay, après Les hommes ! De quoi parlent-ils ?, aborde un sujet lourd avec finesse et humour. Pour ce film, le réalisateur s’est nourri de sa propre expérience de la perte de sa mère. Le récit sensible et intelligent, servi par des comédiens justes et brillants, donne à ce drame une infinie finesse. Quatre jours à partager avec ce duo !

Filmographie : Krampack (2000)-Les hommes de quoi parlent-ils ? (2012)

Séances les 29 mars à 16h, le 1er avril à 19h et le 3 avril à 16h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

ETATS UNIS


CAPTAIN FANTASTIC

De Matt Ross -2016-1H58-VO avec Viggo Mortensen, Frank Langella, George Mackay, Samantha Isler

Label Groupe Jeunes

Prix de la mise en scène « Un certain regard », festival de Cannes 2016, Prix du Jury et prix du Public de la Ville de Deauville 2016

La première scène donne le ton : dans une forêt québécoise reculée, un père aimant entraîne ses six enfants à survivre dans un milieu hostile. Il met en adéquation ses principes, son style de vie et se consacre entièrement à ce que ses 3 filles et garçons deviennent des adultes extraordinaires, conscientisés et bienveillants. L’ambiance est chaleureuse, la parole libre, les enfants épanouis et autonomes. Mais ce petit paradis va être bientôt perturbé et la famille doit se confronter, un temps, aux autres, à la grande ville, à la consommation effrénée, à la « bien-pensance » et au quotidien aseptisé.

Tout y est (ou presque!) ! Film tonique où le spectateur peut puiser matière à débat sur les thèmes de la famille, de l’école, de la contre-culture, de la marginalité, de l’espoir d’un monde différent.

Filmographie : Aviator (2004)-Good night and good luck (2005)

Séances  les 30 mars à 10h15, le 1er avril à 10h15 et le 3 avril à 14h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


GEORGIE

MANDARINES

De Zaza Urushade-2016-1h27-VO avec Lembit ULFSAK, Misha MESKHI

Premier film

Nommé en 2015 dans la catégorie meilleur film étranger aux Oscars et Golden Globe.

En Abkhasie, la guerre fait rage. Dans un village déserté, il ne reste qu’Ivo, estonien, et Markus, mandarinier. Des coups de feu… Ivo cache et soigne un blessé. Il est caucasien. Un autre blessé est amené : il est Georgien. D’emblée, Ivo impose son autorité : dans sa maison, nul n’a le droit de tuer son prochain. La belle et haute stature d’Ivo inspire le respect et avec fermeté, il déjoue toute tentative d’agression verbale ou physique entre les belligérants obligés de cohabiter et finalement de fraterniser.

Ce film est une pépite : dénonciation de la guerre, de la violence, de la haine. C’est une bouffée d’oxygène dans notre monde actuel. A voir absolument.

Séances les 30 mars à 19h, le 1er avril à 19h et le 3 avril à 14h15

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


GRANDE BRETAGNE

MOI, DANIEL BLAKE

De Ken Loach-2016-1h41mn-VO avec Dave Johns, Hayley Squires, Dylan Mc Kierman

Palme d’Or, festival de Cannes 2016

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Daniel va croiser la route de Rachel, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450km de sa ville natale. Pris tous deux dans les filets des aberrations et absurdités administratives, ils vont nouer une amitié réconfortante. Ken Loach revient, plus révolté et résolu, avec une fresque sociale vertigineuse à la Dickens.

« Plus que jamais, un monde juste est nécessaire » déclarait-il en recevant la palme d’or que lui remettait le jury 2016. Un monde que nous voulons, tous, plus humain.

Filmographie : Land and Freedoom (1995)- My name is Joe (1998)- Looking for Eric(2009)- Le vent se lève (Palme d’or 2006)

Séances les 30 mars à 16h45 et 31 mars à 16h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


THE LADY IN THE VAN

De Nicholas Hythner-2016- 1h44-VO avec Maggie Smith, Alex Jennings, Jim Broaden

Comédie

Londres, dans les années 70. Alan Bennet, est auteur de pièces de théâtre. En face de chez lui, dans la rue, une vieille dame excentrique, acariâtre et complètement désocialisée, vit dans une camionnette. Son mode de vie est plus ou moins accepté par le voisinage. Peu à peu, une étrange relation se développe entre ce célibataire solitaire et Miss Shepherd qui finit par s’installer dans l’allée de la maison de l’écrivain.

Un film magnifique inspiré d’une histoire vraie, magistralement interprété par Maggie Smith, 82 ans, l’actrice aux 2 oscars et 2 Gloden Globe, figure incontournable du théâtre anglais que l’on retrouve avec plaisir. Beaucoup de sensibilité et d’humour… anglais! Un film profond, tragique, drôle et émouvant superbement accompagné par une bande son recherchée. A voir absolument.

Filmographie : While génération (2006)-Don Carlo (2013)

Séances les 31 mars à 14h, 1er et 3 avril à 10h15  à 10h15

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

GUATEMALA

IXCANUL

Jayro Bustamante-2015-1h31-VO avec MarÌa Mercédès Coroy , Marìa Télòn

Premier Film

Ours d’argent Festival international du film de Berlin 2015

Prix du meilleur Premier film 2016, Satellite Awards

Etonnant premier film, par son origine, le Guatemala ; par la maîtrise de l’image, par la culture du pays, par les acteurs non professionnels superbes, recrutés sur les marchés et qui parlent en langue cakchiquel, dérivée de la langue maya. L’histoire est simple : la belle Marìa est promise par ses parents, misérables métayers, au contremaître de leur propriétaire ; c’est la garantie de leur survie. Amoureuse d’un autre, elle tente en vain d’échapper à son sort, à l’ombre menaçante du volcan Ixcanul…

Loin de tomber dans l’exotisme facile de la peinture d’une société figée dans ses traditions, Jayro Bustamante a su donner une complexité inattendue à ses personnages et nous faire prendre conscience de la situation économique et culturelle de son pays.

Séances les 30 mars à 21h15 et 1er avril à 14h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

INDE

LA SAISON DES FEMMES

De Leena Yadav-2016-1h57-VO avec Tannishtha Chatterjee, Radhika Apte, Surveen Chawla

Déconseillé aux moins de 12 ans, scènes violentes et pouvant choquer.

Prix du Jury du Festival international de Bergen 2015

De nos jours dans un village indien on découvre la vie de quatre femmes : Rani veuve nantie d’un fils ingrat, Lajjo prétendument stérile et battue chaque soir par son mari, Bijli danseuse et prostituée, Janaki adolescente mariée contre son gré au fils de Rani. Toutes ont des vécus différents mais ont en commun d’être sous la coupe des hommes qui tiennent à maintenir les traditions ancestrales.

Leena Yadav a dû lutter pour réaliser ce film : recherche compliquée de producteurs, puis refus de tournage dans de nombreux villages. Pour sa réalisation, elle a choisi des ruptures de ton : à des scènes dramatiques succèdent des danses à la Bollywood ; l’humour cède la place à l’émotion. Un film lumineux et coloré, une ode à la féminité et à la liberté.

Filmographie : Shabd (2005)

Séances les 29 mars à 21h, 2 avril à 16h30 et 3 avril à 13h45

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

ISLANDE

SPARROWS

De Runar Runarsson-2016-1H39-VO avec Atli Oskar Fjalarsson, Ingvar Eggert Sigurosson

Avertissement : quelques scènes peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

2015 Grand prix du festival de San Sébastian, Grand Prix Festival des Arcs , Prix de la presse et Prix d’interprétation masculine, Grand prix du Festival de Sao Paulo et prix Fipresci du festival de Goteborg

C’est l’été, la saison des petits boulots, des émois sentimentaux et des basculements vers l’âge adulte. Pour le timide et réservé Ari, 16 ans, c’est l’heure d’un déménagement imposé par sa mère en partance vers l’Afrique et un projet personnel avec son nouvel ami. De Reykjavik, la capitale de l’Islande où ils vivent, il va devoir rejoindre une région isolée des fjords au nord-ouest du pays. Il quitte un milieu protecteur pour retrouver un père alcoolique aux rêves déçus, une grand-mère aimante et des amis d’enfance devenus des inconnus.

Sparrows débute comme un froncement de sourcils d’un adolescent solitaire et attachant qui s’ennuie, inapte au milieu rustre qu’il subit. Il dissèque de son regard acéré et dérangeant, les rapports familiaux et dénonce des adultes prédateurs et immatures. Film d’une âpre violence.

Filmographie : Anna (2009)-Volcano (2012)

Séances les 29 mars à16h et le 1er avril à 20h45

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

ITALIE

BANANA

D’Andréa Jublin-2015-1h22-VO avec Marco Todisco, Béatrice Modica, Anna Bonaiuto

Premier film Comédie à voir en famille

Prix obtenus : 2015 Prix CICAE festival du film italien Annecy

2016 Grand prix Ciné Junior France

Andréa Jublin, propose à travers son premier long métrage, une comédie “Banana”, un personnage chargé d’énergie positive dans un univers où toutes les valeurs semblent se déliter. Giovanni est un adolescent vif, passionné de foot, malgré son pied en “forme de banane” et fan de l’équipe brésilienne. Romantique, il tente de conquérir le cœur de Jessica…D’une brimade à l’autre, notre héros ne perd jamais espoir, malgré le pessimisme ambiant des adultes ou d’enfants ayant grandi trop vite et qui ne croient plus en rien.

Un film qui peut être apprécié par tout public avec un beau message sur le bonheur à débusquer où qu’il se niche.

Séances les 30 mars et 1er avril  à 10h15

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici



FOLLES DE JOIE

De Paolo Virzi-2016-1h56-VO avec valéria Bruni Tedeschi, Micaela Ramazzotti, Bob Messini

Béatrice est une mythomane bavarde, au comportement excessif, et Donatella est une jeune fille fragile et introvertie. Ces deux patientes d’un hôpital psychiatrique se lient d’amitié et vont décider de s’enfuir pour trouver un peu de bonheur et redonner un sens à leurs vies brisées.Dans cette comédie dramatique, Paolo Virzi, a voulu raconter la douleur de la vie avec sourire et ironie. On se laisse mener par le bout du nez par ces deux oiseaux hystériques à la fragilité désarmante.

Ce road movie n’est pas sans nous rappeler “Thelma et Louise”. Valéria Bruni Tedeschi y est d’une excentricité solaire.

Filmographie : La prima cosa bella (2010)-Human capital (2014)

Séance le 3 avril à 21h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


ISRAEL

FIN DE PARTIE

De Sharon Maynon et Tal Granit -2015-1h35-VO avec Ze’ev Revach, Levana Finkelstein, Aliza Rosen

Comédie

Cinq pensionnaires d’une maison de retraite de Jérusalem ne supportent plus de voir souffrir leur ami malade. A la demande insistante de son épouse, ils se décident à construire une « machine pour mourir en paix » qui conduira le pauvre homme vers l’au-delà. Mais forcer le destin ne se révèle pas si simple ! Sharon Maymon et Tal Granit, quatrième collaboration, abordent un sujet tabou et douloureux, celui de la fin de vie et mettent face à leurs contradictions familles, amis et pouvoirs publics. Ils le cuisinent à toutes les sauces avec beaucoup d’émotion, de délicatesse et d’humour.

Les acteurs sont exceptionnels. Un film audacieux à ne pas manquer.

Filmographie : Sumo (2010)

Séances les 29 mars à 10h, 30 mars à 18h30 et 1er avril à 21h15

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


JORDANIE

THEEB : LA NAISSANCE D’UN CHEF

De Naji Abu Nowar-2016-1 heure 40-VO avec Jacir Eid, Naji Abu Nowar, Eyad Daher, Hassan Mutlag

Premier film

Prix Orizzonti du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise.

Sélectionné pour l’Oscar du meilleur film étranger.

1916. Dans un campement bédouin, au cœur du désert jordanien, Theeb, 10 ans, vit avec son grand frère Hussein, qui lui transmet les traditions ancestrales. Une nuit, un officier britannique s’invite dans la communauté : Hussein accepte de le guider à la recherche d’un puits, sur la route de la Mecque. Theeb refuse de se séparer de son frère et décide de les suivre à distance…Commence, alors, un parcours initiatique périlleux où Theeb révèlera sa force de caractère, digne d’un destin de chef.

Tourné dans un décor minéral magnifique et sauvage, ce film adopte une esthétique proche de celle des meilleures œuvres de Sergio Leone, John Ford et Kurosawa, dans le contexte historique de l’éclatement de l’empire ottoman sous la poussée des nationalismes arabes attisés par la convoitise des Britanniques.

Séances les 29 mars à 14h et 30 mars à 10h15

Présence de Gaël Labanti pour les projection du 29 et 30 mars

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

LUXEMBOURG

LA SUPPLICATION

De Pol Cruchten -2016-1h26-VO avec Dinara Droukarova, Iryna Volshyna, Vitaliy Matvienko

Nommé aux Oscars pour représenter le Luxembourg dans la catégorie Meilleur film étranger

Adaptation de La Supplication, Tchernobyl, chronique du monde après l’Apocalyse de Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature 2015

Pas de voix de stars pour interpréter ce film sur Tchernobyl, sur ce monde où la nature violée par l’Homme a repris ses droits. Des voix off et des corps d’acteurs qui incarnent des scientifiques, enseignants, journalistes, techniciens, couples, familles, enfants… Autant de témoins anonymes dont les paroles montent en une supplication lumineuse et font écho aux milliers de mort. Pas d’images catastrophiques mais l’évocation du quotidien à Tchernobyl avant et après l’explosion. Autour d’un personnage central, une femme dont le mari part travailler et se retrouve à l’hôpital en proie à une longue agonie, on palpite au rythme de ces témoignages bouleversants. Le cinéma est ici à la hauteur du livre dont il s’inspire. Film rare qui nous interroge sur notre manière de défendre et de préserver notre Humanité.

Filmographie : Hochzaïtsnuecht (1992)-Boys on the run (2001)-Petits secrets (2006)

Séances le 31 mars à 14h

avec une présentation et un éclairage de notre conférencier Dominique Chansel

séance supplémentaire le 2 avril à 10h15

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

PALESTINE

3000 NUITS

De Mai MASRI-2017-1h43-VO avec Maisa Abd Elhadi, Nadera Omran, Abeer Haddad, Zais Koda

Premier film

Prix obtenus : Tanit de bronze et prix du meilleur scénario au festival de Carthage 2016. Sélectionné pour les Oscars et les Golden Globes

Années 80. Au Liban Sud occupé par l’armée israélienne, à la veille du massacre des civils palestiniens dans les camps de Sabra et Chatila. Layal, une jeune institutrice palestinienne, est arrêtée et emprisonnée. Condamnée à 8 ans de réclusion pour avoir pris en voiture un jeune Palestinien soupçonné de terrorisme, elle doit partager la cellule d’Israéliennes condamnées pour des délits de droit commun et s’habituer à leurs injures, aux vexations des gardiennes et à une discipline implacable. Lorsqu’elle s’aperçoit qu’elle est enceinte, elle décide, envers et contre tous, de garder l’enfant qu’elle mettra au monde et protègera pendant deux ans de la haine environnante.

Un hommage poignant rendu au combat de la dignité et de l’amour maternel contre la brutalité et la laideur du monde carcéral.

Séances le 29 mars à 16h15 et le 3 avril à 20h45

Présence de Gaël Labanti pour la projection du 29 mars

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


ROUMANIE

ILLEGITIME

D’Adrian Sitaru-2016-1h30-VO avec Alina Grégoire, Adrian Titieni, Livin Vizitiu

Prix CICAE

Un jour froid et pluvieux en Roumanie : au cours d’un déjeuner dominical, quatre frères et sœurs découvrent le passé assez trouble de leur père, ce qui soulève de terribles mises en causes. Mais une autre révélation, l’amour incestueux des jumeaux, va bouleverser l’équilibre familial. La question est posée : la famille peut-elle survivre au manque de règles morales ?

L’histoire gagne en profondeur car Adrian Sitaru et ses personnages donnent à chaque situation une intensité et un naturel inouïs. Le cinéaste pour obtenir cette authenticité a tenu à ne réaliser qu’une seule prise par scène. Le film transgresse les tabous, nous interroge et nous secoue. Du grand art qui s’inscrit durablement dans nos mémoires.

Filmographie : Amen (2002)-Picnic (2009)-Les meilleures intentions (2011)

Séances les 29 mars à 10h45 et 31 mars à 19h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

ROUMANIE

SIERANEVADA

De Cristi Puiu-2015-2h53-VO avec Mimi Branescu Dana Dogaru Ana Ciontea

Sieranevada, un titre qui n’a rien à voir avec la géographie, nous entraine dans un monde un peu fou : huit jours après la mort du père, un repas familial, au cours duquel le fils doit revêtir le costume de son papa pour permettre à son esprit de partir en paix, est sans cesse retardé. Comme Larry, un cousin qui se tient entre deux portes, nous regardons cette famille aller, venir, s’apostropher, se chamailler…Ambiance électrique et agressive mais qui n’est rien à côté de la violence extérieure qui surgit par moments dans ce huis-clos et qui dresse un portrait en demi-teinte de la société roumaine après Ceausescu, entre petites lâchetés, compromissions, regrets.

Un film fort du réalisateur de La mort de Dante Lazarescu qui passe des tourments de l’intime à la Grande Histoire entre deux claquements de porte.

Filmographie : Le matos et la thune (2001)-La mort de Dante Lazarescu (2005)- Aurora (2010)

Séances le 4 avril à 13h30

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

RUSSIE

LE DISCIPLE

De Kirill Sebrennikov-2016- 1h58-VO avec Viktoriya Isakova, Julia Aug, Petr Skvortsov

Prix François Chalais à l’unanimité, Cannes 2016

Adapté de la pièce du démiurge allemand, Marius Von Mayenburg, Le disciple, dès la première image, dévoile un caractère sombre et râpeux, celui de ce tout jeune Vania en proie à une crise mystique et qui ne s’exprime qu’à travers les versets de la bible. Il exaspère sa mère par ses critiques, intrigue ses camarades de lycée et ses professeurs par son attitude radicale et ses questions sur la nécessité d’enseigner la théorie de l’évolution, d’accepter les filles en bikini à la piscine ou de produire un programme d’éducation sexuelle. Seule Elena, sa professeur de biologie, le provoque sur son terrain et tente de défendre institutions et laïcité.

Kirill Sebrennikov par ce film audacieux et explosif, dénonce le totalitarisme qui gagne la Russie, matérialisé par l’ultra présence d’une religion qui dérape, l’homophobie et l’antisémitisme rampants.

Filmographie : La journée de Yuri (2008)- Betraya (2012)

Séances les 30 mars à 14h et 3 avril à 20h45

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

CRIMINEL

De Viktor Dement-2016-1h36-VO avec Aleksei Guskov, Nadezhda Markina, Anastasia Sheveleva

Premier film

La Taïga, la neige, le froid, l’immensité, et un héros, le gardien de pêche, Trofim Rousanov, haï de tous, aussi glacial que cette nature inhospitalière, magnifiée par une caméra onirique qui en fait le personnage central. Un endroit où tout semble s’être arrêté, d’une beauté vénéneuse et silencieuse qui oblige les habitants de ce territoire à percevoir le monde d’une manière binaire : il y a le bien et le mal, pas de salut dans le pardon et la rédemption. Pourtant, à la faveur d’une découverte, Trophim va changer sa vision de l’existence.

Et c’est toute la force de ce film, fondé sur une nouvelle écrite de Vladimir Tendrianov, raconter de façon simple et intime les conflits intérieurs. Une conversion du regard qui surprend par sa portée humaniste et lumineuse.

Séances les 29 mars à 10h et 2 avril à 14h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici

VIETNAM

MEKONG STORIES

De Phan Dang Di -2016-1h42-VO avec Do Thi Hai Yen, Le Cong Hoang, Truong The Kuh

Prix du Jeune Jury, Festival 2016 des 3 continents de Nantes

Avoir 20 ans à Saïgon dans les années 2000 est une promesse de tous les possibles depuis la récente levée de l’embargo américain. C’est en tous les cas ce qu’espèrent Vu, apprenti photographe, et ses colocataires, Thang, serveur qui vit de petits trafics ou Van qui rêve de devenir danseuse. Le film s’inscrit dans ce moment charnière et accompagne cette jeunesse en rupture dans la découverte des nuits chaudes en boites de nuit, des siestes au bord du Mékong ou en pleine nature. Le désir circule, les angoisses existentielles émergent. Pourtant, derrière ce décor de carte postale, les réalités sordides affleurent, le vernis se craquelle et les menaces éclatent.

Tout est langueur et nostalgie, douce léthargie violente et Marguerite Duras s’impose à nous.

Filmographie : Bi, n’aie pas peur (2010)- Vertiges (2011)

Séances les 29 mars à 10h15 et 31 mars à 16h

Pour visionner la bande annonce : cliquez ici


Un monde à voir

Du 28 au 4 avril 2017