Hommage à Ronit Elkabetz

La disparition en avril 2016, il y a 1 an, à l’âge de 51 ans de la flamboyante et intimidante actrice, scénariste et réalisatrice israélienne, Ronit Elkabetz, nous a laissés orphelins. Orphelins d’une personnalité hors normes, insoumise et étincelante, au talent fou et à l’exigence immense qui n’avait pas hésité en 1997, alors qu’elle était une star dans son pays, à tout lâcher pour réapprendre son métier de comédienne auprès d’Ariane Mnouchkine dans un pays et une langue qu’elle ne connaissait pas. Elle affirmait que c’était « le  plus beau cadeau que je me suis offert. J’aurais très bien pu continuer d’enchaîner les projets en Israël, mais j’avais besoin d’ouvrir une nouvelle porte : pour la trouver, le seul moyen était de rompre avec mes repères et de recommencer ailleurs, à zéro ». La France la découvre dès 2004 avec « Mon trésor », Caméra d’or à Cannes et « La visite de la Fanfare » en 2007. Puis en tant que comédienne avec la pièce de théâtre « Ulysse ou le retour d’Ithaque » aux côtés de Charles Berling et en tant que réalisatrice avec son frère Shlomo avec « Prendre Femme ». Leur dernier long métrage, « Le procès de Viviane Amsalem », dans lequel elle joue le rôle principal, a été salué par les critiques et le public. Depuis plus de 26 ans, de sa voix rauque, elle interrogeait la société israélienne, ses archaïsmes et ses pesanteurs et incarnait le renouveau de ce cinéma en pleine effervescence. Elle aimait se définir comme étant « en permanence à la recherche de mes racines. Je suis née de parents immigrés du Maroc. Mes fondements et ma culture sont pluriels, mais mon histoire, c’est Israël. ».

La visite de la Fanfare


De Eran Kolirin – 2007- 1h26-VO-ISRAËL

Comédie

Avec Ronit Elkabetz ; Sasson Gabaï ; Saleh Bakri

2007 Prix du Jury Un Certain Regard Cannes

2007 Prix du Cinéma Européen du meilleur acteur pour Sasson Gabaï,

2007 Prix de la meilleure actrice au Festival international du film de Jérusalem

2007 Prix du cinéma européen du meilleur acteur pour Sasson Gabaï,

2007 Prix Fassbinder de la meilleure découverte cinématographique

La fanfare de la police d’Alexandrie est invitée en Israël pour inaugurer un centre culturel arabe. Les musiciens, en costume bleu immaculé, arrivent à l’aéroport où personne ne les attend. Parlant un anglais approximatif, la petite troupe essaie de trouver son chemin vers le village qui doit les accueillir. Hélas ! Une erreur d’interprétation va les conduire dans un autre bourg où ils passeront la nuit chez les habitants. Ils se sentent perdus devant ces HLM grisâtres qui suintent l’ennui, comme éloignés de la civilisation. Le contact va s’avérer difficile…D’une situation cocasse naît un souci de comprendre l’autre, celui qui n’est pas comme nous : la tolérance réjouit notre désir de paix. Sur un sujet grave, une histoire comique.

Filmographie

Chemins dans le désert – The exchange

Séance le 2 avril à 16h en présence de notre invité Xavier NATAF.


Les Sept Jours


De Shlomi et Ronit Elkabetz-2008-1h48-VO

Avec Ronit Elkabetz, Simon Abkarian, Moshe Ivgy

Prix du meilleur film au festival international du film de Jérusalem 2008

Prix Henri Langlois 2009 des Rencontres internationales du cinéma de Patrimoine

Après « Prendre femme » qui racontait l’histoire de leurs parents, Shlomi et Ronit Elkabetz continuent dans la même veine pour ce deuxième volet de leur trilogie familiale qui se conclut avec « Le procès de Viviane Amsalem ». Pour respecter une tradition, toute la famille du frère aîné qui vient de mourir, doit rester enfermée dans l’appartement du défunt pendant sept jours. Toute distraction est interdite. Seule une alerte apportera un moment de drôlerie avec les masques à gaz. Dans ce huis-clos étouffant, on sent petit à petit les rancœurs des uns, les égoïsmes des autres, la révolte et même la haine qui finiront par s’exprimer parfois avec violence. Les réalisateurs ne jugent pas et posent un regard familier et plein d’affection sur cette famille qui se déchire, malgré un amour diffus. Un film à voir ou à revoir.

Filmographie : 2004 Prendre Femme, 2014 Le procès de Viviane Amsalem

Séance le 2 avril à 18h30 en présence de notre invité Xavier NATAF.

Un monde à voir

Du 28 au 4 avril 2017